Actu

Apprenez les différentes façons de fumer une puff

Avez-vous opté pour la puff ? C’est une bonne option, car cela est mieux par rapport à une cigarette classique. Vous inhalerez désormais la vapeur au lieu du goudron. Avec votre nouveau choix, notez que vous avez plusieurs manières de vapoter.

Autrement dit, vous avez à votre portée plusieurs façons de fumer une puff. Pour découvrir celles-ci, il importe que vous consultiez ce guide. Ainsi, vous découvrirez d’autres données liées au domaine du vapotage.

A découvrir également : Annuaire inversé portable : comment retrouver à qui appartient un numéro ?

Crapoter une puff : une façon de la fumer

Quand vous êtes à la recherche des différentes façons de fumer une puff, notez que crapoter une e-cigarette fait partie de la liste. Pour ce qui concerne cette technique, retenez qu’il s’agit de tirer sur une puff sans aspirer d’abord la fumée.

Autrement dit, le fait de crapoter consiste à faire pénétrer les éléments qui composent l’e-liquide avant même de songer à inhaler la fumée. Le contraire est de procéder au vapotage. Ce dernier consiste à aspirer la fumée blanche vers les poumons comme le cas d’une cigarette classique.

A découvrir également : Quels sont les inconvénients des appareils auditifs ?

Opter pour l’inhalation correcte de la vapeur

L’autre façon de fumer une puff est de bien inhaler la vapeur. Oui, cette technique est un peu proche de la précédente. Vous n’aurez qu’à mettre la puff dans votre bouche pour tirer la vapeur. Après cela, vous devez rapidement avaler cette dernière afin de sentir les éventuelles sensations.

Dans le cas contraire, il est possible que vous constatiez une grande quantité de fumée dans votre palais buccal. Pour info, une vapeur disparaît plus vite dans l’air que la fumée d’une cigarette. Si vous désirez tirer lentement votre puff, cela n’empêche pas d’inhaler une partie.

Savoir espacer les bouffées

Procéder à l’espacement des bouffées est également une façon de fumer une puff. Ici, vous avez même intérêt à espacer vos bouffées pour éviter de faire surchauffer votre e-cigarette à travers sa résistance. Quand vous vapotez lentement votre cigarette électronique à usage unique, vous contournerez les risques de toux.

Lorsqu’il y a une grande quantité de vapeur dans votre bouche, cela peut troubler votre respiration. Ainsi, vous vous mettrez à avoir des quintes de toux qui peuvent être parfois sanguinolentes. Arrivé à ce stade, arrêtez de vapoter et partez consulter un médecin.

Fumer une puff  : que savoir de plus ?

Vous avez une idée des différentes façons de fumer une puff. Cependant, cela serait bien d’avoir des informations complémentaires à celles que vous connaissez déjà. Ainsi, pour bien fumer une e-cigarette à usage unique, vous devez passer par certaines étapes.

La toute première consiste à faire un appui sur le bouton d’allumage (switch). Ensuite, vous tirerez, grâce à vos lèvres sur le dispositif connu sous le nom de « drip tip ». L’inhalation de la vapeur est la phase qui suit.

Enfin, vous prendrez de longues bouffées espacées. Avec ces différentes étapes, vous n’aurez point de difficultés à fumer n’importe quelle puff. Elles vous permettront d’avoir une expérience rapide de la vape.

La vapeur de la puff peut-elle être avalée ?

Fumer une puff

Oui, la vapeur de votre puff peut bel et bien être avalée. Cependant, vous devez faire le distinguo entre la fumée et une vapeur. Pourquoi ? En effet, quand vous constatez que votre appareil a commencé par générer de la fumée, il vous est déconseillé d’avaler cette dernière. Autrement dit, la vapeur que vous devez inhaler est un composé de nicotine et d’arôme.

Par contre, la fumée renferme des éléments toxiques pour l’organisme. Elle peut provenir d’une résistance surchauffée. Dans ce cas, vous êtes en train d’inspirer un gaz carbonisé mortel pour vos poumons. Veuillez donc vérifier de temps en temps si la résistance de votre puff est en bon état.

Vapotage sans la toux : est-ce possible !

C’est bien possible de vaper sans tousser. Vous devez savoir ce qu’il faut faire afin de vapoter en toute liberté.

D’abord, il est nécessaire que vous preniez votre temps lors de votre vapotage. Cela signifie que vous devez espacer vos bouffées. En effet, tel indiqué en haut, c’est la grande quantité de vapeur qui peut provoquer la toux.

C’est pour cela qu’il est recommandé d’inhaler au fur et à mesure que vous vapotez. Dans le but de vapoter sans aucune toux, il est nécessaire de poser trois actes. Le premier est de faire une bonne dose de nicotine. Ensuite, examinez le pourcentage de propylène glycol et enfin, espacez vos bouffées.

Article similaire