Famille

Comment déclarer VDI CAF ?

Grâce aux organisations socio-économiques, le commerce a pris une nouvelle tournure en France. Plus précisément, une nouvelle catégorie de commerçants s’est prononcée et est reconnue comme un groupe à part entière de travailleurs, disposant d’un revenu (principal ou secondaire). Cette catégorie de commerçants est celle des vendeurs à domicile indépendants (VDI), composée de particuliers (commerçants), déclarés ou non à la CAF (même si cela est une obligation). Ceci dit, comment un VDI doit procéder pour se faire déclarer à la CAF ? Pour plus de détails, lisez.

Procéder à une déclaration VDI en ligne à la CAF

De façon globale, pour déclarer un VDI à la CAF, l’étape primordiale (et la seule connue à ce jour) est la déclaration en ligne. En effet, la déclaration d’un vendeur à domicile indépendant est un processus permettant à tout intéressé de s’assurer officiellement comme commerçant, à la CAF. Dès lors qu’il est enregistré et qu’il déclare ses revenus, il versera un dû imposé, afin de bénéficier de ses droits de prise en charge professionnelle. La déclaration à la CAF se faisant en ligne, le VDI doit suivre quelques démarches pour la réussir.

A découvrir également : Quel message pour annoncer une liste de naissance ?

D’abord, il faut que le vendeur à domicile indépendant créé un compte d’allocataire à la CAF. Une fois cela effectué, il devrait recevoir un mail de la CAF lui recommandant de déclarer ses revenus par trimestre. Ensuite, le VDI répondra au mail en suivant (peut-être) la procédure de déclaration en ligne associée au message. Pour finir, s’il arrivait qu’aucun mail n’ait été envoyé par la CAF, le VDI doit se connecter spontanément sur la plateforme de l’organisation pour y faire les déclarations de ressources, à travers son compte.

Procéder à la déclaration des revenus

La déclaration des revenus est la deuxième étape dans le processus de déclaration d’un VDI à la CAF. Elle est aussi importante que la création de compte et l’enregistrement, et se fait suivant des règles bien précises. Ces règles sont en partie relatives au régime d’imposition sur lequel sont placés les vendeurs à domicile indépendants, et au pourcentage à considérer pour imposer sur les revenus.

A lire en complément : Pourquoi incliner le lit de bébé ?

Pour commencer, les VDI enregistrés à la Caisse d’Allocations Familiales sont tous placés sur un régime d’imposition des Bénéfices Non Commerciaux (BNC). Ceci est dû au fait qu’il s’agit de travailleurs non-salariés et dont les revenus peuvent varier. Ensuite, ils sont tous épargnés du prélèvement sur revenu à la source, en remplissant le formulaire 2042-C Pro. Et pour terminer, la fiscalité ne prend en compte qu’un pourcentage modique (34%), pour imposer sur le revenu brut du VDI.

Article similaire