Actu

Diagnostic ou diagnostique ?

La langue française est pleine de subtilités qui font la richesse de son dictionnaire. Chaque mot employé porte un sens particulier et un mauvais usage vient changer la nature ou la compréhension de la phrase dans laquelle ce terme est employé. C’est le cas des homonymes qui créent la confusion auprès de nombreuses personnes. Voilà pourquoi, ce billet se propose de vous éclairer sur la différence entre diagnostic et diagnostique.  

Diagnostic est un nom

Pour faire la différence entre diagnostic et diagnostique, sachez que la première écriture est un nom masculin. C’est un terme employé habituellement dans le domaine de la médecine pour distinguer une maladie à travers les symptômes obtenus.

A lire également : Une amélioration majeure de l'interface utilisateur pour Galaxy S10

Toutefois, il est fréquent de le retrouver dans un contexte qui ne traduit pas forcément le travail d’un médecin. De toutes les manières, il s’agit d’une tâche effectuée par un expert.

Vous pouvez vous baser sur les phrases suivantes pour comprendre toute cette clarification.

Lire également : Les meilleurs serveurs eMule pour 2023

  • À la suite du diagnostic posé par le médecin, il faut conclure que le patient souffre d’un cancer de foie au stade 1.
  • Cette entreprise se spécialise en diagnostics financiers ; vous pouvez donc compter sur son expertise.
  • Grâce à un diagnostic immobilier, les investisseurs peuvent avoir une idée des réels besoins de chaque région.

Comme vous pouvez le constater, ces trois exemples illustrent bien les explications apportées précédemment.

Diagnostique est un verbe ou un adjectif

La seconde méthode qui vous permet de faire la différence entre diagnostic et diagnostique est de comprendre la nature de la deuxième écriture. En réalité, diagnostique est un verbe conjugué au présent de l’indicatif dont l’infinitif est « diagnostiquer ». À l’emploi, c’est un nom commun ou un pronom personnel qui le précède.

Pour être sûr de la bonne écriture, vous pouvez le remplacer par la conjugaison à l’imparfait du mode indicatif. Ainsi, au lieu de « diagnostique », vous pouvez dire « diagnostiquait ». Si cela correspond, sachez que vous avez la bonne graphie du mot.

Par ailleurs, retenez que diagnostique prend aussi la nature d’adjectif qualificatif dans certains cas. Voici donc quelques exemples qui mettent l’accent sur ces explications.

  • Après tous les examens, le médecin diagnostique une tuberculose.
  • Les signes diagnostiques de cette maladie sont inquiétants.
  • L’expert-comptable diagnostique une mauvaise gestion financière.

Avec ces astuces, vous pouvez désormais vous en sortir facilement.

Quelques exercices pour faire la différence entre diagnostic et diagnostique

Pour vous assurer que vous avez compris la règle, vous pouvez vous amuser à relever l’orthographe convenable dans les phrases suivantes.

Phrase 1 : Les résultats issus du (diagnostique/diagnostic) montrent que la tumeur est bénigne.

Phrase 2 : Le spécialiste (diagnostique/diagnostic) que les capacités financières de l’entreprise sont suffisantes pour fonctionner sans un financement bancaire.

Phrase 3 : L’outil (diagnostic/diagnostique) n’a pas pu livrer des données fiables.

Phrase 4 : Le (diagnostic/diagnostique) du médecin confirme celui qui est posé par l’infirmier de la famille.

Voici les résultats, si vous désirez être sûr de l’exactitude de vos réponses. Dans la phrase 1, il faut écrire diagnostic, puisque c’est un nom commun. Pour la deuxième phrase, diagnostique est la bonne graphie, car vous pouvez dire : le spécialiste diagnostiquait.

Quant à la troisième phrase, vous devez écrire l’outil diagnostique. C’est un adjectif qualificatif. Enfin, dans le dernier exemple, la règle d’orthographe exige l’écriture diagnostic.

Article similaire